5 façons de communiquer sur vos plats à emporter ou à livrer

Le gouvernement a une nouvelle fois repoussé la date de réouverture des restaurants. Si l’on en croit les informations publiées récemment par le Point, celle-ci n’interviendrait pas avant le 6 avril.
En attendant, les repas à emporter ou en livraison représentent le seul moyen pour les restaurants de faire rentrer (un peu) de trésorerie. Oui, mais voilà, si vous voulez échapper aux commissions exorbitantes d’Uber Eats & consorts, vous devrez communiquer !

Peu de professionnels des CHR ayant le cœur à investir en ce moment, Mizogoo a synthétisé pour vous 7 solutions efficaces et rapides pour communiquer gratuitement (ou presque) sur vos plats à emporter ou à livrer.   


1. Annoncez dans tous les annuaires en ligne que vous proposez des plats à emporter ou livrés à domicile 

La première action incontournable consiste à mettre à jour la fiche de votre restaurant dans les annuaires locaux et les plateformes en ligne comme Tripadvisor.
Certains outils sont plus simples que d’autres à prendre en main. Mais la bonne nouvelle, c’est que toutes ces actions de communication sont gratuites !


Google My Business

Depuis le début de la crise de la COVID-19, Google a modifié les informations affichées sur la fiche de votre restaurant. Désormais, même si votre établissement est administrativement fermé, le système d’attributs de ces fiches permet d’indiquer si vous proposez :

  • de la vente à emporter, avec les horaires de retrait correspondants
  • un service de drive
  • la livraison de repas
  • et même, depuis peu, la livraison sans contact !


Dans la rubrique “infos” de votre fiche Google My Business, profitez-en pour renseigner gratuitement des attributs relatifs à la santé et à la sécurité. Vous pouvez mentionner par exemple les mesures d’hygiène prises par vos équipes pour prévenir toute contamination au coronavirus :

  • contrôle de la température des employés
  • port du masque par les employés
  • masque obligatoire
  • obligation pour le personnel de désinfecter les surfaces entre chaque client, etc.

Vous pouvez même préciser, comme Le Bengale à Nancy, sur quelles plateformes ou pages vos clients peuvent consulter, réserver ou commander des repas à emporter ou livrés à domicile.

En procédant ainsi, votre établissement gagne de précieuses places dans les résultats naturels sur des requêtes comme “plat à emporter + nom de votre ville” ! En plus, Google met tous ces renseignements bien en avant dans ses résultats de recherche.


Pages Jaunes

Si vous ne l’avez pas encore fait, c’est le moment de vous créer un compte gratuit sur l’interface de gestion de votre fiche Pages Jaunes, le Solocal Manager.

Remplissez au maximum votre fiche, et notamment la rubrique “informations” dans l’onglet “ma visibilité”.

C’est dans l’encart “prestations” que vous pouvez préciser des mots-clés essentiels comme :

  • la vente à emporter
  • le type de restaurant que vous gérez (cuisine française, restauration rapide, sandwicherie, pizzeria, etc.).

Mine de rien, cette solution simple de référencement est très efficace ! Sur la requête “plats à emporter Langres” par exemple, les Pages Jaunes arrivent en première position, juste en dessous des résultats issus de Google My Business. 

Tripadvisor

Tripadvisor est une autre plateforme essentielle pour faire savoir que vous pratiquez la vente à emporter.

Le contrôle et la gestion de votre fiche font – pour l’instant – partie des outils gratuits proposés par Tripadvisor aux gérants de restaurants.

C’est le moment ou jamais de préciser dans les caractéristiques de votre établissement les “plats à emporter”. Une autre bonne pratique consiste à importer dans votre Espace Propriétaire des photos de vos plats à emporter ou en livraison.


2. Diffusez vos menus à emporter sur le web… même si vous n’avez pas de site internet

Comme la pizzeria La Bonne Pâte à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, vous pouvez peut-être modifier le contenu de votre site internet en toute autonomie, grâce à un système comme WordPress ou Wix ?

La fermeture administrative de votre restaurant, c’est l’occasion de mettre ou de remettre le nez dans ces outils appelés CMS (Content Management System).

Ces systèmes de gestion de contenus sont parfois un peu longs à prendre en main, mais surtout, pas de panique ! De nombreux tutos vidéo et autres articles de blog disponibles gratuitement sur le web vous aident à passer le cap.

 
Une fois l’interface apprivoisée, mettez à jour votre page d’accueil et vos cartes. Détaillez aussi précisément les modalités de commande et de retrait de vos plats, ainsi que les zones de livraison le cas échéant.

Même si vous n’avez pas de site internet, plusieurs solutions simples et gratuites comme celle proposée par Mizogoo vous permettent de publier votre menu en ligne.

Pour cela, il suffit d’aller dans votre Espace Restaurant Mizogoo et d’y ajouter vos différentes cartes, comme dans cette vidéo.

Grâce à cette opération, vos clients peuvent accéder à votre carte via un QR Code gratuit, mais aussi directement en ligne. En effet, dès que vous publiez un menu sur Mizogoo, une page web se crée aux couleurs de votre restaurant.
Il ne vous reste plus ensuite qu’à partager l’URL de votre menu sur les réseaux sociaux, ou dans des annuaires locaux en ligne comme Google My Business.


3. Valorisez votre cuisine à emporter ou en livraison sur les réseaux sociaux

Nous avons choisi de nous concentrer sur Facebook et Instagram, qui rassemblent les suffrages d’une majorité de restaurateurs en 2021. Libre à vous de transposer ces conseils sur Twitter, Pinterest ou TikTok !


Sur Facebook

La Bonne Pâte (toujours elle) a appliqué une autre technique judicieuse en précisant dans l’encart “à propos” de sa page Facebook qu’elle propose des “pizzas, pâtes et salades à emporter”. 

Si vos menus sont disponibles en ligne, rajoutez bien sûr l’URL de votre site internet… ou celle de votre carte publiée sur Mizogoo.

Photo capture d’écran Facebook

En revanche, dans votre fil d’actualités Facebook, publiez des visuels de votre menu plutôt que des liens vers votre site internet. Les algorithmes de Facebook, paramétrés pour éviter que les internautes ne quittent la plateforme, vous seront bien plus favorables.

Pour capter l’attention de vos clients et leur mettre l’eau à la bouche, vous pouvez aussi vous inspirer des pratiques de certains restaurants comme À la Chaume de mon Père à Gerardmer, dans les Vosges.

Leur fil d’actualités offre à intervalles réguliers de jolies mises en scène de leurs assiettes et de leurs plats, toujours emballés avec amour.
Les propriétaires de l’établissement n’hésitent pas non plus à se photographier, et partagent régulièrement des clichés soignés de leurs plats à emporter ou en livraison.

A la Chaume de Mon Père
Photo capture d’écran Facebook


Sur Instagram

Sur Instagram, les règles du jeu pour booster les commandes de plats à emporter ou à livrer sont assez proches.

Dans votre bio, indiquez en quelques mots le contenu de votre offre, en précisant les jours et les heures de retrait ou de livraison des plats.

Si vos menus sont disponibles sur le web, là encore, affichez-le fièrement ! Vous pouvez mentionner leur adresse en ligne grâce à la fonctionnalité “link in bio”. 

Dans vos posts et stories, partagez de jolis visuels de vos plats, des packagings, des coulisses ou des abords du restaurant, etc. C’est aussi le bon endroit pour diffuser des offres spéciales, proposer des chèques cadeaux à utiliser lors de la réouverture, etc.

Le restaurant Le Confidentiel, bien connu des Bordelais pour ses fameux brunchs dominicaux à volonté, fait partie de ces établissements qui ont su optimiser à merveille leur compte Instagram !

Photo capture d’écran Instagram


4. Exploitez toutes les surfaces d’affichage à l’extérieur de votre restaurant

Même si votre établissement doit conserver portes closes pour l’instant, il n’est pas condamné à rester invisible.

Puisque vous continuez à payer un loyer souvent conséquent, autant exploiter de façon astucieuse toutes les surfaces extérieures pour valoriser vos offres à emporter ou à livrer :

  • surfaces d’affichages
  • ardoises
  • stop-trottoirs
  • bannières
  • mise en valeur des marquages au sol, au mur ou sur la voie publique, comme ceux destinés à signaler la zone de récupération des repas, les places réservées au click & collect, etc. 

Voici 2 exemples de communication efficaces et très pragmatiques :

Photo capture d’écran Facebook
Photo capture d’écran Facebook


5. Communiquez grâce au packaging de vos plats

Qui ne connaît pas le logo des grandes plateformes de livraison de repas ? C’est bien simple, il est partout : sur les paniers isothermes, les sacs en papier kraft, les vestes des livreurs, etc.

Pourquoi ne pas vous en inspirer pour communiquer directement avec vos clients grâce au packaging ? Voici quelques exemples d’utilisations judicieuses pour attirer et fidéliser les consommateurs à peu de frais :

  • carte de visite et flyer avec le menu fixé sur le panier repas
  • packaging cohérent avec votre positionnement marketing (par exemple, des pailles en bambou pour un restaurant végan)
  • flyer avec une promotion ou une offre de fidélisation glissé dans le panier repas
  • serviettes, emballages ou sacs personnalisés avec le nom de votre restaurant, votre numéro de téléphone, votre logo, etc. 


C’est d’autant plus important que dans le cas d’un repas à emporter ou livré à domicile, le conditionnement des repas est une composante essentielle de l’expérience du consommateur. 

Vous manquez d’inspiration ? Le fil Instagram du traiteur et food truck Sassoun by Gariné pourrait vous donner quelques bonnes idées…

Photo capture d’écran Instagram
Partager sur facebook
Partagez sur Facebook
Partager sur linkedin
Partagez sur Linkedin
Partager sur twitter
Partagez sur Twitter